La phobie des serpents dite l’ophiophobie ou ophidophobie est sans doute une des plus connues du grand public. Elle fait partie des peurs les plus répandues au monde avec environ une personne sur trois atteinte.

D’après les scientifiques, elle serait inscrite dans nos gènes comme pour la peur de l’araignée.

Les motifs de cette peur ne manquent pas et sont propres à chaque individu, l’hypnose peut permettre de dépasser cette peur même si on peut vivre avec.

Origine de la peur

Nombreux sont les documentaires axés sur ces reptiles que se soit des serpents d’eau, des serpents blés, ou encore des serpents de mers. Ils fascinent autant qu’ils repoussent par le fait de ramper, leur regard jugé inquiétant, la texture supposée… La peur envers ceux ci peut s’expliquer notamment par les spécificités physiques des diverses espèces existantes. C’est surtout leur célèbre réputation en tant que prédateur qui vient toucher notre instinct de survie, jusqu’à déclencher notre peur.

Pourquoi la phobie des serpents ?

De la dangerosité connue des morsures à la force tout aussi inquiétante des plus gros d’entre eux, les serpents sont redoutés même à travers un écran. La mise en danger de notre vie par cet animal amène donc le corps à provoquer certaines réactions démesurées.

Il symbolise souvent une image très forte de menace et de danger dans les récits, les lectures, et les films, néanmoins cette peur serait inscrite dans notre ADN.

Des scientifiques ont en effet avancé la théorie selon laquelle on aurait tous, de façon innée et ce depuis fort longtemps, une nature à se méfier des reptiles et des arachnides en général. Selon la psychanalyse freudienne, il représenterait l’énergie sexuelle dans sa globalité.

Le serpent est donc l’énergie de vie, l’appel de la pulsion primitive s’opposant à la pulsion de mort, à la maladie; emblématique des professionnels de soins. La méconnaissance de cet animal, les nombreux mythes autour de lui, ses significations diverses constituent autant de facteurs pouvant  développer cette peur.

Déclencheurs

Les déclencheurs sont aussi variés que les spécificités liées à cette peur. En effet, quand certains auront peur des serpents venimeux ou alors des plus gros, d’autres seront effrayés à l’idée d’en croiser un, aussi petit soit-il. Impossible pour le phobique de regarder des photos, des vidéos impliquant des serpents sans provoquer; crise d’angoise, vertiges, pleurs, difficultés à respirer, fuite…

Se rendre dans des lieux pouvant impliquer la présence de serpents; magasin animalier, zoo, vivarium ou aquarium n’est pas une possibilité.

Le phobique des serpents n’est pas nécessairement quelqu’un qui y est confronté régulièrement. En France, comme en occident en général, les vipères sont les seules dont on doit se méfier même si elles ne sont pas toutes dangereuses. C’est dans la psychologie même du phobique que cela se joue en réalité. L’ophiophobie peut également s’étendre aux reptiles en général, on parle alors d’herpétophobie.

Soigner la peur des serpents grâce à l’hypnose ?

L’hypnose peut permettre de définir l’origine, les situations, et les motifs de la peur des serpents. Lors d’un état hypnotique, la personne pourra modifier les associations négatives liées à sa peur en associations positives.

Le praticien en hypnose, peut vous accompagner vers le chemin de la rationalisation. Pour ce faire, il vous aidera à vous réapproprier vos facultés de discernement nécessaires afin d’analyser une situation sans laisser la peur prendre le dessus.

 

 

Avez-vous trouvé cet article utile ?

Cliquez sur une étoile pour le noter !

personnes ont déjà voté

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *