La phobie du sang ou hématophobie est une peur très commune. Le contact, de près ou de loin avec le sang représente un motif d’angoisse très forte pour les personnes atteintes.

Le sang fait partie intégrante de nous, il est la vie dans sa présence et la mort dans son absence. Spécifique au premier abord, la peur du sang se révèle être un vivier d’autres peurs très liées, s’expliquant entre elles.

Tant qu’il est à l’intérieur du corps, le sang est perçu comme quelque chose de tout à fait banal, normal, mais lorsqu’il surgit hors de son « habitat », la situation n’est plus normale et engendre donc des réactions de panique plus ou moins sévères. L’hypnose peut être une aide pour maîtriser cette peur pouvant être omniprésente.

Comment expliquer la phobie du sang ?

La phobie du sang peut être, comme toute phobie, la conséquence d’un ou plusieurs événements traumatisants comme des blessures importantes vues ou subies, lors d’un accident en tout genre.

Souvent la peur de la mort, bien que n’étant pas nécessairement sanglante, occupe un pilier central autour de cette phobie puisqu’elle est largement exploitée et mise en scène souvent de manière spectaculaire dans les films et les romans. Elle relève plus spécifiquement de la définition même de la mort, soit une perte de sa fonction vitale, une perte de contrôle sur les événements, ou encore une peur de se vider de son sang.

La vue du sang peut être insupportable pour les personnes hypocondriaques qui ont une peur panique de contracter des maladies ou bien encore les personnes pour lesquelles les germes provoquent de très fortes angoisses obsessionnelles.

L’hématophobie soulève aussi parfois d’une peur des soins médicaux en général. Cette inquiétude étant bien plus fréquente que l’on ne croit, résulte autant d’une incapacité à faire confiance au corps médical ; médecins, infirmières, sages femmes…, à l’impossibilité de se confronter à des lieux de soins divers comme les hôpitaux, cliniques, centres de transfusion…

La méfiance face à la médecine naît de nombreuses croyances aussi diverses que chaque être qui les porte. Elle peut particulièrement s’accentuer lors de scandales sanitaires tels que l’a été celui du sang contaminé entre 1980 et 1990 donnant lieu à des infections par transfusion sanguine. L’hématophobie est également souvent liée à la bélonéphobie, la peur des aiguilles et les objets pointus.

Les déclencheurs

Une prise de sang, les menstruations, un accouchement sont autant de situations pouvant mener au déclenchement d’une crise de panique. La vue du sang ou son contact provoque une grande sensibilité au dégoût avec généralement des symptômes comme des évanouissements notamment dûs à une augmentation du rythme cardiaque, des tremblements, des difficultés à respirer…

L’évitement est la meilleure solution chez le phobique, qui aura tendance à esquiver les traitements et les examens médicaux, comme une piqûre. Il faut dès lors considérer le risque de donner naissance à d’autres peurs sous-jacentes comme la peur d’être enceinte, peur de l’accouchement, peur du dentiste, phobie alimentaire (viande peu cuite…)…

Nombreux sont les phobiques à la recherche d’une solution leur permettant de faciliter leur quotidien et celui de leurs proches.

Soigner l’hématophobie grâce à l’hypnose ?

Si vous souhaitez combattre votre phobie, l’hypnose peut être votre alliée. L’hypnose peut en effet vous accompagner dans votre quête de bien être puisqu’elle a pour but de vous aider à mieux comprendre la signification de votre peur.

Ainsi, l’hypnose pourra permettre de modifier les représentations, significations prêtées au sang. Il s’agira de graduellement vous mener à prendre le contrôle, et à identifier ses caractéristiques de cette peur, afin de vous amener à prendre conscience notamment de vos capacités et de vos ressources.

La peur du sang peut amener notamment à une phobie sociale, il est important de se faire accompagner du mieux possible.

Avez-vous trouvé cet article utile ?

Cliquez sur une étoile pour le noter !

personnes ont déjà voté

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *