Mieux comprendre les phobies alimentaires

Parmi les nombreuses phobies du quotidien, les phobies alimentaires sont probablement de celles qui affectent le plus la qualité de vie, tant elles sont diverses et complexes à gérer par la victime et à comprendre par l’entourage de celle-ci.

L’hypnose peut permettre de dépasser cette peur, pour ainsi goûter à un nouveau départ.

La phobie alimentaire, c’est quoi ?

L’appellation « phobie alimentaire » ne désigne pas une phobie en soi, mais une multitude de phobies qui ont un rapport avec l’alimentation. Parmi elles, on retrouve la peur de s’étouffer et la phobie des aliments solides, des aliments gras, ou encore des aliments périmés.

La néophobie alimentaire désigne la peur des aliments nouveaux, elle se retrouve particulièrement chez les bébés et les enfants. D’autres phobies infantiles s’observent assez fréquemment, comme la peur des aliments par couleur ; très souvent, le vert pour les légumes et le blanc pour les fromages et autres produits laitiers.

Ces phobies conduisent à une sélectivité accrue des aliments ingérés et peuvent parfois mener la personne à ne consommer qu’un seul type d’aliments pour les cas les plus graves !

Les origines

Les phobies alimentaires peuvent être liées à différents facteurs, souvent des épisodes traumatisants vécus par la personne. Par exemple, une personne manquant de s’étouffer avec un aliment est susceptible de développer une peur se s’étouffer ou bien de diaboliser l’aliment avec lequel elle a failli s’étouffer jusqu’à le rayer complètement de son alimentation.

Une personne souffrant  de la phobie de vomir, d’allergie alimentaire, ou ayant vécu une intoxication alimentaire peut également avoir tendance à exclure toute une famille d’aliments afin d’éviter tout risque. Une personne atteinte de RGO (reflux gastro-œsophagien) peut également réagir de la même manière en évitant et craignant tout aliment susceptible de provoquer un inconfort.

Enfin, il faut savoir que certaines personnes de nature particulièrement anxieuses sont plus susceptibles de développer des phobies.

Les déclencheurs

Les crises surviennent surtout lorsque la personne se retrouve confrontée à l’aliment qu’elle craint tant. Dans le cas de la phobie d’étouffement, la peur peut subvenir à la simple idée d’un repas, en particulier lorsque la personne doit le prendre seule, créant ainsi un questionnement : comment vais-je faire si je m’étouffe ? Qui pourrait m’aider ?, etc…

Comme toutes les phobies, les phobies alimentaires conduisent bien souvent à des situations d’évitement, aussi les personnes concernées vont-elles avoir tendance à refuser des invitations à manger chez autrui car la peur de ne pas pouvoir contrôler les produits les angoisses, pouvant conduire à un isolement social problématique.

Ces phobies peuvent aussi provoquer des carences alimentaires, obligeant la victime de ces peurs à prendre des compléments alimentaires.

Soigner la phobie alimentaire avec l’hypnose ?

L’hypnose peut être une solution intéressante pour apprendre à gérer les situations de crises dans le cas des phobies alimentaires. 

La source de la peur doit être identifiée de façon consciente pour mieux comprendre et maîtriser cette peur du quotidien. Lors de la séance, le praticien en hypnose vous guidera pour conscientiser vos déclencheurs à l’origine de votre phobie qui sont aujourd’hui de l’ordre de l’inconscient.

L’hypnose ne doit cependant pas être considérée comme une « pilule magique », un investissement personnel effectué après la séance permet de mettre toutes les chances de votre coté pour vous libérer de cette phobie.

Avez-vous trouvé cet article utile ?

Cliquez sur une étoile pour le noter !

personnes ont déjà voté

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *