L’odontophobie ou stomatophobie, autrement dit « la peur du dentiste », est un trouble assez répandu. En effet, près de 40% de la population mondiale, en est atteinte, tous âges confondus. Cette phobie du dentiste et de la douleur est le plus souvent liée à la peur des aiguilles, du matériel médical et du monde médical en général. Connaître les causes de cette phobie est essentiel pour trouver des solutions.

Peur bleue du dentiste

Dans la culture populaire, les dentistes sont généralement décrits de façon négative, que ce soit dans les dessins animés pour les enfants, dans les films d’horreur, ou encore dans les livres. De plus, entendre d’autres personnes évoquer des expériences négatives (telles qu’un dentiste qui ignore vos signaux de douleur et continue à travailler) peut renforcer la réticence, l’anxiété, et la vision négative du dentiste.

Origine de la peur

Il faut savoir que les phobies sont liées à des expériences passées que nous avons mal vécues. Lors d’un traitement dentaire, il est quasiment improbable que vous n’ayez jamais ressenti de douleur (extraction d’une dent, traitement de racine, caries…). Même si l’anesthésie est une solution efficace contre la douleur, les personnes atteintes de cette phobie ne peuvent s’y soumettre, trop effrayées par les aiguilles. Lorsque l’on subit une opération dentaire, on ne peut plus bouger, la bouche ouverte, des ustensiles dans la bouche. Cette sensation de perte de contrôle est une réelle source d’angoisse.

Déclencheurs

Lorsque la peur s’installe, tout est propice à un stress : l’atmosphère du cabinet dentaire, les odeurs, les bruits métalliques (la fraise), les lumières, les blouses blanches … Tout environnement semblable dans la vie quotidienne réveille la peur et les angoisses associées. Les personnes ayant subi des agressions physiques, mentales ou sexuelles sont d’autant plus sensibles à ce genre de situation.

Les principaux symptômes physiques qui apparaissent sont des nausées, des sueurs froides, des crises d’angoisse, des larmes… Le simple fait de s’imaginer chez le dentiste peut provoquer une crise chez les personnes atteintes d’odontophobie.

Ces personnes évitent donc le plus souvent de se faire soigner, ce qui entraîne une réelle détérioration de leur santé bucco-dentaire.

Soigner la peur du dentiste avec l’hypnose ?

Grâce à l’hypnose, vous pourrez mieux affronter votre phobie, permettant ainsi de vous recentrer sur vous-même, d’analyser votre propre peur et de réadapter votre vision des choses.

Vous pourriez mettre en œuvre des solutions personnalisées qui soulageront votre anxiété, et ainsi complètement la calmer.

N’ayez pas peur que le dentiste vous juge! Parlez de votre anxiété à votre dentiste avant de planifier un rendez-vous car il pourra mieux s’adapter face à votre peur.

Prendre conscience que des solutions existent avec un accompagnement permet de redonner un sourire éclatant.

Avez-vous trouvé cet article utile ?

Cliquez sur une étoile pour le noter !

personnes ont déjà voté

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *