Dans la vie de tous les jours, et sans nous en rendre compte, nous expérimentons un processus naturel très concret de l’esprit ; par exemple, lorsque nous sommes absorbés à regarder un film ou à lire un livre, ou lorsque nous conduisons en pensant à la journée sans être conscients du voyage que nous entreprenons. Ces états ont beaucoup à voir avec l’hypnose. C’est à son tour une technique de plus en plus utilisée en psychologie clinique pour traiter différents problèmes ou pathologies. Dans cet article, nous allons en apprendre davantage sur l’hypnose pour le traitement de la douleur.

L’hypnose comme outil psychologique

L’état d’hypnose dont nous avons parlé au début de l’article se produit spontanément, mais il peut aussi être induit par des stratégies psychologiques. L’American Psychological Association (APA) a défini en 1996 l’hypnose comme une procédure au cours de laquelle surviennent des changements dans les sensations, les pensées, les sentiments et le comportement.

Actuellement, l’hypnose est considérée comme un outil scientifique utilisé par les médecins, les psychologues, les psychiatres … Grâce à elle, nous pouvons travailler avec les aspects les plus profonds et les plus automatiques de l’esprit, pour produire des changements qui aident à améliorer la santé des patients et à développer leur potentiel. Presque tous les aspects qui impliquent l’esprit peuvent être traités par l’hypnose.

L’hypnose pour la gestion de la douleur

La douleur est un mécanisme dans notre corps qui nous avertit ou nous indique que quelque chose ne fonctionne pas bien . Mais il y a des moments où la douleur devient pathologique et dysfonctionnelle, et cela se produit lorsqu’elle devient chronique et perd sa fonction d’avertissement ou d’adaptation.

La douleur chronique est considérée comme une douleur qui persiste pendant plus de trois mois (Merskey et Bogduk, 1994). La classification des douleurs chroniques comprend diverses pathologies telles que : les lombalgies, la fibromyalgie, l’arthrose et les maux de tête. Dans celles-ci, la psychologie actuelle s’attache à déterminer les facteurs psychologiques impliqués dans son développement, son maintien, sa chronification, son traitement et/ou sa récupération (notamment la psychologie de la santé). Dans ces cas, la souffrance psychologique et physique s’ajoute à la douleur, ainsi que la tension, qui à leur tour réalimentent cette même douleur, produisant un cercle vicieux.

Cet outil vous permet de travailler de différentes manières, dans le but de réduire ou d’éliminer la douleur chronique. De plus, il permet également de travailler avec la douleur aiguë dans les cas où ladite douleur ne présente aucune utilité pour le corps (elle n’est pas fonctionnelle). L’hypnose pour le traitement de la douleur est basée sur l’idée que la douleur est un phénomène biopsychosocial où les émotions, les comportements et les pensées jouent un rôle clé. Ainsi, l’hypnose peut être utilisée pour favoriser des changements sur ces facteurs et par conséquent réduire la douleur.

Comment soulager l’inconfort?

L’hypnose, comme la relaxation, peut être appliquée comme technique isolée ou comme partie intégrante d’autres thérapies . Lorsqu’il est inclus dans d’autres techniques, les résultats ont tendance à s’améliorer.

L’hypnose pour le traitement de la douleur peut aider à réduire l’anxiété, et ainsi agir indirectement sur la douleur.

D’autre part, l’hypnose peut constituer un mécanisme avec lequel le patient se concentre sur un stimulus et laisse la sensation douloureuse dans la partie inconsciente . À certaines occasions, même la croyance que l’hypnose fonctionnera peut changer les croyances du patient et un « effet placebo » peut apparaître qui réduit la douleur.

Autohypnose

Un élément qui doit également être pris en compte pour appliquer l’hypnose pour traiter la douleur, indispensable à son développement, est la pratique de l’auto-hypnose auprès du patient.

L’objectif est que le patient se forme et apprenne à appliquer l’hypnose pour pouvoir soulager sa douleur où et quand il le souhaite, quelle que soit la situation de consultation .

Preuve scientifique

Diverses études scientifiques ont montré l’utilité de l’hypnose pour le traitement de la douleur et pour d’autres types de problèmes ou de pathologies, ainsi que des options potentialisantes ou thérapeutiques. Même dans de nombreux pays, cet outil est inclus dans la santé publique .

La Mayo Clinic de New York a réalisé une méta-étude sur l’hypnose en 2005, qui a mis en évidence 19 pathologies où l’hypnose était favorable. Il est également soutenu par diverses études publiées dans des revues médicales prestigieuses telles que Nature Medecine.

D’autre part, l’hypnose dans le domaine médical est utilisée dans de nombreux hôpitaux et cliniques à travers le monde. C’est aussi une technique qui est étudiée dans la plupart des facultés de médecine. Il est également utilisé en Europe, dans des villes comme la Belgique et la France, et si le patient le souhaite, comme anesthésie psychique ou en complément d’une anesthésie chimique.

Dans le cadre clinique, en France, l’hypnose pour la douleur est actuellement utilisée dans l’unité de la douleur à l’hôpital de Paris, Bordeaux, AIx  chez les patients atteints de fibromyalgie. Il est également utilisé dans le Centre Interdisciplinaire du Sommeil à Paris.

L’hypnose a sa place dans le domaine de la médecine pour mieux gérer les douleurs et ainsi éviter les prises de médicaments qui peuvent créer divers effets secondaires et/ou une dépendance.

Avez-vous trouvé cet article utile ?

Cliquez sur une étoile pour le noter !

0 personnes ont déjà voté

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *