La perte d’un être aimé est l’un des événements les plus difficiles à vivre. Comment surmonter le deuil face à la disparition d’un proche ? Il faut comprendre que le deuil se déroule en plusieurs étapes selon une durée plus ou moins longue. Et il existe différentes ressources, comme l’hypnose, pour faciliter cette épreuve de vie.

Qu’est-ce que le deuil ?

Le deuil est une réaction survenant généralement après la disparition d’un proche, mais aussi d’un animal de compagnie (chat, chien,…). C’est un processus naturel, mais certaines personnes peuvent avoir énormément de difficultés à surmonter le chagrin. Elles ont du mal à accepter la disparition de l’être aimé de peur de l’oublier ou car elles ont la sensation qu’une partie de leur vie vient de leur être retirée. C’est pourtant un événement que toute personne vivra à un moment donné de sa vie.

Les symptômes du deuil

Le deuil impacte la vie de l’endeuillé non seulement sur le plan psychique mais aussi physiquement et dans sa vie quotidienne : perte d’appétit, perte ou gain de poids, maladie, fatigue ou insomnie, sommeil perturbé, envie constante de parler de la personne décédée, pleurs, etc.

Il arrive très souvent de parler de symptôme du deuil non fait qui représente pour la personne endeuillé un changement important depuis le jour du décès.

Le deuil…

Chaque deuil doit faire face à l’annonce d’une disparition difficile :

Le deuil après une mort subite

La mort peut parfois survenir très rapidement et très jeune dans la vie du proche : accident de la vie, crise cardiaque, cancer foudroyant,… mais aussi la mort subite de nourrisson, le bébé mort né, le bébé mort in utero

Le fait que l’on ne s’attende pas à la disparition d’un proche, le chagrin ne nous épargne pas et est souvent bien plus complexe et profond qu’il n’y paraît. Le deuil est d’ailleurs beaucoup plus difficile à vivre lorsque la mort est soudaine ou survient dans des circonstances violentes ou inconnues. Les émotions sont alors plus vives et peuvent être néfastes pour la personne endeuillée.

Le deuil après le suicide d’un proche

Lorsque la personne aimée se suicide, le deuil peut être très compliqué à vivre et difficile à surmonter. L’annonce des conditions de la disparition provoque très souvent un état de choc. La sidération, l’incompréhension et les questionnements incessants sur les raisons de ce geste peuvent vite entraîner l’entourage dans une grande détresse et un sentiment de folie. Les proches peuvent alors répondre à ce geste irrémédiable par la colère, souvent tournée vers leur disparu.

Or, le suicide est souvent un acte pensé par la personne, loin d’être une impulsion. Juste avant d’effectuer son geste, elle semble parfois plus calme, ayant l’impression d’avoir trouvé la solution pour mettre fin à sa douleur. De plus, le suicide est le résultat de plusieurs facteurs et non d’un seul élément d’une vie.

Le deuil à la suite d’une maladie

Le deuil peut déjà se mettre en place lorsque le parent ait atteint d’une longue ou grave maladie, ou bien lorsqu’il décède de causes naturelles. Cependant, on pense avoir déjà fait ses adieux à la personne aimée, mais l’on n’est jamais vraiment préparé à sa disparition. La culpabilité et la colère peuvent faire surface.

Le deuil lors du confinement du covid 19

Au moment où j’écris cet article, nous sommes en période de confinement du fait du Coronavirus. Et certains d’entre nous ont peut-être perdu des proches, décédés de l’épidémie.

Au-delà de la mort rapide et brutale. Le deuil est assez particulier car les mesures de précaution viennent bouleverser le temps des adieux avec l’être aimé. Il n’est pas possible de le voir une dernière fois pour cause de risque d’infection. Le défunt lui-même ne peut pas bénéficier de toilette funéraire ni être mis en bière.

L’enterrement est strict : les gestes barrières empêchent les contacts et gestes affectueux entre les proches. L’enterrement doit aussi se tenir à huit clos. Cette impossibilité de pouvoir soutenir physiquement ses proches peut être très difficile à vivre. Également, il n’est pas possible de voir le corps du défunt, rendant la séparation plus difficile à assimiler.

Les étapes du deuil

Le deuil est jalonné de plusieurs étapes.

1. Le déni et l’isolement

La première étape du deuil prend la forme du déni, qui consiste à nier la situation. C’est un mécanisme de défense qui permet d’amortir l’annonce de la disparition de l’être aimé. La compréhension des faits est temporairement interrompue pour mieux traverser la première vague de douleur.

2. La colère

En réponse à la douleur provoquée par la compréhension des événements, celle-ci se transforme en colère. Elle peut se reporter contre la personne décédée à qui on reproche d’être partie ou de nous avoir fait du mal même si elle n’est pas responsable.

3. La négociation

Vient ensuite la phase de négociation. La personne endeuillée se sent impuissante et tente de marchander une réalité qui n’est plus en se posant tout un tas de questions qui, selon elle, auraient pu éviter la mort de l’être cher.

4. La dépression

La phase de dépression s’accompagne la grande partie du temps par de la tristesse et des regrets. L’idée de ne plus revoir l’être aimé apporte de la douleur et un grand sentiment de désespoir.

5. L’acceptation

Enfin, au bout d’un temps plus ou moins long, l’acceptation prend place. La personne endeuillée est plus calme et apaisée. Le souvenir du défunt est toujours présent mais moins douloureux et plus serein.

Combien de temps dure un deuil ?

Le deuil commencent à s’atténuer quand on commence à accepter la perte. Il n’y a pas de limite de temps ni de « bonne » façon de vivre son deuil. Chaque personne est unique et vive sont deuil en fonction son vécu et de l’histoire vécu avec le proche.

Traiter le deuil par l’hypnose

Certaines personnes peuvent ressentir un état de détresse extrême et se sentir bloquées à l’une des étapes du deuil.

La séance d’hypnose peut aider la personne endeuillée à traverser cette phase. Elle n’élimine ni le chagrin ni la tristesse, car chaque étape doit être vécue pleinement. Cependant, elle en facilite la compréhension et permet au mental de mieux s’approprier la perte. Elle permet à la personne d’être plus lucide, calme et détendu. En apportant des suggestions positives, elle soulage certains symptômes du deuil tels que l’insomnie, le manque d’appétit ou encore le stress et l’anxiété.

L’hypnose permet également de soulager la douleur de la perte, la tristesse ou encore le sentiment de culpabilité. Dès lors, le processus de deuil en est facilité. Continuer à vivre devient plus supportable.

L’hypnothérapie, loin de faire oublier l’être cher, permet à la personne de se remémorer ses souvenirs sans y associer des émotions et pensées négatives. Elle aide à prendre de la distance par rapport aux émotions douloureuses.

La perte d’un être aimé est un moment douloureux mais très souvent inévitable. Le deuil est un processus obligatoire, qui permet de laisser partir la personne aimée. L’hypnose facilite le deuil et est un moyen pour commencer à apprendre à vivre sans elle sans pour autant l’oublier de nos pensées ni de nos souvenirs.

Livres sur le deuil

La mort d’un être cher est un moment très difficile pour quiconque. La plupart des gens se posent les mêmes questions : Comment faire son deuil? Que faire après un deuil? Comment sortir du deuil? Comment se reconstruire ? Que dire à une personne en deuil?

Beaucoup de questions sont souvent sans réponse car le deuil est difficile et différent pour tous ceux qui le vivent, et le temps n’indique pas nécessairement que vous avez guéri de votre perte.

Ces livres offrent des conseils, du réconfort et des informations pour faciliter votre vie dans les moments les plus difficiles.

La mort est un nouveau soleil – Dr Elisabeth Kluber-Ross

Cet ouvrage décompose les étapes du deuil et traite des problèmes émotionnels liés à la perte de quelqu’un de proche. L’auteur nous transmet beaucoup d’empathie et de bienveillance pour ainsi trouver un sens à la mort.

Vivre le deuil au jour le jour – Dr Christophe Fauré

Christophe Fauré, psychiatre et psychothérapeute, réponds à beaucoup de question concernant la perte d’un proche. Il vous aidera à mieux comprendre les étapes du deuil, à aider votre entourage et d’avancer dans la vie sereinement.

100 réponses aux questions sur le deuil et le chagrin – Nadine Beauthéac

Ce livre parle beaucoup de la perte des enfants tout en donnant des éléments sur le deuil des proches. Chaque réponse est pleine d’enthousiasme, et d’amour pour aborder sereinement ce moment douloureux.

Après le suicide d’un proche : Vivre le deuil et se reconstruire – Dr Christophe Fauré

Christophe Fauré est spécialisé dans le deuil après un suicide, il aide les personnes à mieux accepter et comprendre la volonté de la personne disparu mais aussi se développer soi-même face à ce chagrin.

Laissez un commentaire, pour avancer ensemble ! 

Avez-vous trouvé cet article utile ?

Cliquez sur une étoile pour le noter !

0 personnes ont déjà voté

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *